Tag - enfance

vendredi 23 juin 2017

Mon petit caramel au beurre salé

Violette a hérité de la couleur de la peau de son papa. Une peau dorée qui prend la couleur caramel au beurre salé dès les premiers rayons de soleil. A la fin du printemps, les contours de ses sandalettes se dessinent sur ses pieds et moi j'ai juste envie de les croquer...


 

Mon petit caramel au beurre salé

Lire la suite...


mercredi 14 septembre 2016

Ecouter les enfants, comprendre le sens caché de leurs messages...

Ma Zoé n'arrête pas de dessiner. Je ne compte pas les fois où je l'entends dire: "Maman, papa, j'ai une surprise pour vous !". Souvent, c'est un beau dessin, un mot doux, un collage, un objet fabriqué...

Et puis dimanche, pendant que je me battais avec les mauvaises herbes qui ont envahi notre royaume, j'ai entendu la même petite phrase. Je me suis trouvée face à une adorable composition d'éléments trouvés dans le jardin. Herbes, trèfles, brindilles, cailloux, fleurs... C'était si beau. J'ai pensé au Land Art, aux si jolies compositions réalisées lors de sa classe découverte l'an dernier. Je lui ai dit que c'était merveilleux. Et puis elle m'a expliqué le sens de chaque chose et j'ai compris...

 

"C'est nous, là. Tu vois la moyenne feuille à l'extérieur c'est moi et la petite c'est Violette. Les deux grandes ce sont vous papa et maman. Au centre c'est la fleur qui nous réunit et nous protège. Les quatre cailloux c'est nous quatre.

Et puis les branches autour, elles nous protègent aussi. On ne peut pas nous séparer ou nous attaquer. C'est pareil avec les herbes. Personne ne peut nous attaquer. J'ai mis des cailloux autour. Car les herbes, les brindilles peuvent s'envoler. Nous on reste protégés. Les cailloux ne s'envolent pas et la fleur non plus..."

 

Ecouter les enfants, comprendre leurs messages si poétiques soient-ils... 2

 

Ecouter les enfants, comprendre leurs messages si poétiques soient-ils...

 

Ecouter les enfants, comprendre leurs messages si poétiques soient-ils... 3

 

 

Tant de poésie pour exprimer tes sentiments ma Zoé. Toi qui gardes souvent les choses en toi. La maladie touche nos amis. Je sais que tu es aussi bouleversée que nous, même si tu ne dis rien. Je sais aussi que cela ravive des mauvais souvenirs. Notre petit monde a été attaqué l'année dernière comme tu l'exprimes si bien. Mais je veux que tu gardes ton beau sourire, ta joie de vivre, ton innocence. Car maintenant, ta forteresse nous protégera tous les quatre. Je t'en fais la promesse...